Daniel Roos, Président du club d’échecs C.E. Strasbourg, soutient notre liste

Daniel Roos, Président du club d’échecs C.E. Strasbourg, soutient notre liste

Daniel Roos, Président du club d’échecs C.E. Strasbourg, est un homme de terrain et un dirigeant dynamique. Il a décidé de soutenir notre liste, voici sa lettre aux présidents que nous reproduisons avec son autorisation :

Chers amis,

Dans moins de trois semaines, les clubs français éliront leur nouvelle équipe dirigeante, à la tête de la Fédération Française des Echecs.

A cette occasion, je vous fais part de mon soutien à l’équipe de Monsieur Bachar Kouatly.

Je partage la conviction qu’il s’agit du bon choix après dix années d’anonymat et de stagnation de notre fédération (25000 licenciés A en 2005 / 25000 licenciés A en 2015) .

Je m’associe ainsi, en Alsace, à d’autres ’’anciens’’ comme Rachid Heddache (Directeur régional de l’arbitrage) ou Roland Reeb (Directeur technique CEBR).
Mais de jeunes présidents soutiennent aussi la même candidature comme Emerick Ramos (Mossig, probablement le plus jeune président de France) ou le très actif Cédric Lebhertz (président de Erstein) et bien d’autres encore.

Nous travaillons, pour certains depuis longtemps, sur le terrain. Vous nous croisez souvent aux tournois jeunes avec des ribambelles d’enfants, nous aidons à la formation des arbitres, des jeunes, des animateurs, nous organisons nos grands opens ou nos tournois de jeunes en Alsace, et nous sommes prêts à continuer !

Mais nous souhaitons aussi un nouvel essor pour notre fédération !

Sur la liste de Monsieur Kouatly, figurent les présidents de ligues sérieuses et importantes comme André Rasneur (président Ile de France), Jean-Paul Griggio (président Grand Est), Patrick Lauferon (Président Bourgogne-France Comté) aux côtés d’autres acteurs de terrain bien connus chez nous comme notre formateur en arbitrage, Laurent Freyd (Benfeld).

Mais l’équipe de M.Kouatly , c’est aussi d’importantes figures de l’entreprise comme Gilles Betthaeuser qui a soutenu pendant des années Maxime Vacher-Lagrave pour l’aider à atteindre le sommet de l’élite mondiale. Et si ces grands dirigeants prennent le risque de mettre leur réputation en jeu, c’est bien parce qu’ils comptent s’impliquer réellement dans notre fédération.

Alors, si vous aussi, vous souhaitez soutenir ce mouvement de renouveau et faire partie de ce projet pour tous, vous pouvez me contacter.
Le samedi 10 décembre, jour de l’élection, je serai à Paris avec d’autres soutiens alsaciens.

Les votes des présidents peuvent se faire par correspondance ou par procuration.

A très bientôt !
Daniel Roos