Bruno Delport

« Il y a quelques années, Bachar KOUATLY m’a parlé d’une partie majoritaire qu’il avait organisé en marge du Tour de France cycliste. J’avais trouvé le concept excitant. Dirigeant Radio NOVA depuis près de 15 ans, j’étais toujours en recherche de nouvelles idées pour ce média pour lequel je travaille depuis plus de 30 ans. Est ainsi née l’idée d’organiser une partie majoritaire en direct à la radio.

Le 21 novembre 2012 de 20h00 à minuit, nous avons mis l’antenne de Radio Nova au service de ce jeu si passionnant, les serveurs d’Europe Échecs ayant dans un premier temps « sauté » suite à un afflux impressionnant de joueurs. Cette soirée m’a permis aussi de découvrir que de nombreux salariés de la radio s’adonnaient à cette passion du jeu d’échecs, chacun ignorant n’être pas seul à se confronter à l’échiquier.

De ce moment rare est née chez moi l’envie de me remettre au jeu d’échecs que j’avais laborieusement appris au lycée et surtout de poursuivre l’engagement de Radio Nova dans la promotion de ce jeu dont les valeurs sont si proches de celles de la radio. Naîtront alors des émissions en direct du Cap d’Agde et la certitude que le jeu d’échecs est aujourd’hui porteur de lien social, chose essentielle dans notre monde si bouleversé.

C’est donc tout naturellement que j’ai accepté de rejoindre la liste menée par Bachar Kouatly pour, à mon modeste niveau, tenter d’apporter aide et soutien au développement et à la promotion du jeu d’échecs en France. »

Bruno est le dirigeant de Radio Nova et de TSF Jazz. C’est un passionné de musique, et c’est un homme reconnu dans ce monde-là. C’est aussi un visionnaire qui sait détecter ce que seront les nouvelles tendances. Et c’est la clef de la réussite, et de Radio Nova, et de TSF Jazz qu’il dirige depuis fort longtemps. Je connais Bruno depuis dix ans, et je l’ai côtoyé dans une vie professionnelle. En 2012 il a décelé parmi les premiers que les parties majoritaires d’échecs avaient un potentiel médiatique inégalé. Et c’est sur ses conseils que nous avons décidé d’aller sur cette voie. Il a été l’organisateur d’une émission de quatre heures sur Radio Nova, en 2012, autour de la thématique des échecs, un choix ambitieux couronné de succès. Depuis, il travaille inlassablement pour développer le jeu d’échecs et le faire rentrer de manière plus active, plus visible dans les médias. Au sein du comité directeur nous n’avions pas de relais et de connaissance du monde des médias. Le fait que Bruno accepte très gentiment de venir rejoindre la FFE est un plus pour une Fédération moderne. (BK)

PrécédentSuivant