Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer est Directeur Général du Groupe ESSEC depuis le 1er juillet 2013.

Docteur en droit de l’Université Paris II et Professeur agrégé de droit public, il est également titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un DEA d’études politiques obtenu à l’IEP de Paris. Il a également été Special student à Harvard University.

Jean-Michel Blanquer a occupé plusieurs responsabilités administratives et scientifiques dans le milieu de l’Éducation Nationale et de l’enseignement supérieur. Maître de conférences en Droit public à l’Université de Tours (1994-1996), professeur de droit public à l’Institut d’études politiques de Lille puis de l’Université de Lille 2 (1996-1998), il devient directeur de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine en 1998 à l’université Paris 3. Il occupera ce poste jusqu’en 2004, date à laquelle il est nommé Recteur de Guyane. En octobre 2006, il devient Directeur-adjoint du Cabinet du Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Il est recteur de l’Académie de Créteil entre 2007 et 2009 et devient Directeur général de l’Enseignement scolaire de 2009 à 2012.

Il est également Président de l’Institut des Amériques depuis 2004.

Il préside le concours SESAME depuis 2015.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur le droit constitutionnel, la théorie du droit, l’éducation et l’Amérique latine ainsi que d’ouvrages non-universitaires.

Jean-Michel Blanquer est Capitaine de frégate dans la réserve citoyenne de la Marine Nationale.

Il est Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier de l’Ordre national du Mérite et Commandeur des Palmes académiques.

Jean-Michel Blanquer a beaucoup aidé et œuvré car il croit, il sait, que les vertus du jeu d’échecs sont un apport dans l’Éducation Nationale. Il l’a expérimenté en Guyane. Ensuite, il l’a fait à Créteil. En tant que Directeur-Adjoint du Ministre de l’Éducation Nationale il a signé une charte avec la Fédération française des échecs pour faciliter l’accès au jeu dans les écoles. Il a été le directeur général de l’enseignement scolaire, c’est-à-dire dans les faits le directeur de toute l’administration de l’Éducation Nationale. C’est un homme éclectique, moderne, ouvert, humaniste, qui a par son parcours montré qu’il souhaitait aider le jeu d’échecs. Aujourd’hui il franchit une étape supplémentaire en bouclant la boucle puisqu’il vient crédibiliser encore plus cette démarche qu’il a initié depuis fort longtemps en nous honorant en acceptant d’être sur notre liste. Ceci va permettre à cette Fédération que nous souhaitons moderne, ambitieuse, responsable, de bénéficier d’un soutien de poids afin d’atteindre ses objectifs. (BK)

PrécédentSuivant