Patrick Lauferon

« Au niveau professionnel, je suis personnel de direction de l’Éducation Nationale et principal de collège depuis 2007. À ce titre je suis membre de la Commission Mixte Nationale UNSS Échecs.

J’ai découvert les échecs au collège dans un atelier animé par un professeur sur le temps méridien. Puis j’ai naturellement intégré le club local qui venait de voir le jour. Après avoir occupé différents postes au sein du Comité Directeur du club, je suis devenu président de ce club Gueugnon Echecs en 1996. Fidèle à cette association, j’occupe cette fonction depuis cette date. Dans le même temps, je me suis investi au sein du comité départemental 71 et de la ligue de Bourgogne (responsable des scolaires du département depuis 2007, DRA…).

Président de la Ligue de Bourgogne de septembre 2010 à avril 2016, je conduis une liste pour les prochaines élections Bourgogne Franche-Comté. Arbitre Fédéral 2 agréé FIDE, j’ai arbitré de nombreux tournois dont les championnats de France Jeunes à Aix-les-Bains, Troyes, Montluçon, Montbéliard (arbitre en chef) et Gonfreville l’Orcher et les finales du championnat de France des collèges à Dijon en juin 2010 et de la Coupe Loubatière à Roanne en juin 2014. Je suis également superviseur de l’arbitrage des régions Bourgogne et Franche-Comté. J’exerce également des fonctions au niveau fédéral en tant que membre du Comité Directeur de la FFE depuis avril 2013.

Passionné par le jeu d’échecs, je reste avant tout un joueur fortement attiré par la compétition.

Je souhaite continuer à mettre mon expérience, mes compétences et mes capacités au service des échecs et de la Fédération française des échecs pour contribuer activement à son développement. La personnalité, le parcours, les valeurs, le professionnalisme, la motivation et la passion pour les échecs de Bachar Kouatly ainsi que son projet pour notre fédération m’ont convaincu de m’engager à ses côtés. »

Patrick, en tant que membre de la commission UNSS Échecs, va continuer à aider la FFE. Son engagement bénévole depuis 20 ans lui confère une légitimité pour faire avancer notre maison commune. (BK)

PrécédentSuivant